Pixwords Raspunsuri Pixwords Raspunsuri Raspunsuri Pixwords 3 litere Raspunsuri Pixwords 5 litere Raspunsuri Pixwords 9 litere Raspunsuri Pixwords 11 litere Raspunsuri Pixwords 15 litere
Le régulateur belge a 6 nouveaux broker dans le viseur
jeudi , 24 août 2017
Binary Option Robot
Accueil » Régulation » Le régulateur belge a 6 nouveaux broker dans le viseur

Le régulateur belge a 6 nouveaux broker dans le viseur

Auteur :

Les mois passent et se ressemblent chez le régulateur belge, la FSMA. S’il ne propose pas de liste noire  mise à jour régulièrement comme le fait son homologue français l’AMF, il publie cependant assez régulièrement sur son site internet officiel des avertissements concernant des courtiers en option binaire et forex qui aurait des comportements répréhensibles auprès des investisseurs belges.

FSMA, broker option binaire

Avertissement de la FSMA

Les lois en Belgique et en France sont les mêmes puisqu’elles sont régies par l’autorité européenne ESMA. Ainsi, quand un broker obtient une licence dans un pays européen, il est habilité à exercer partout sur le territoire. De la même façon, tous les sites de trading doivent répondre à un certain nombre de règles. L’une d’entre elles que la plupart des courtiers illégaux ne respecte pas est le fait qu’il est interdit d’appeler et démarcher des particuliers sans leur accord. Autrement dit, les internautes doivent obligatoirement faire le pas vers un courtier (ex : remplir un formulaire) pour ensuite se faire recontacter. En revanche, la plateforme de trading n’a aucun droit de venir proposer ses services de but en blanc. Si c’est le cas, c’est tout simplement que le courtier en ligne est illégal, et qu’il essaie ainsi de contourner les contraintes des brroker légaux.

Dans son dernier communiqué de presse, la FSMA émet un avertissement contre toute ces interfaces de trading : Golden Bank, Pro Binary, Legend Options, Royal de Bank et Broker&Co. Tous ces sites auraient eu une activité douteuse auprès de la population belge, qui s’en serait d’ailleurs plainte. Comme pour l’AMF, ce sont des plaintes de particuliers qui permettent à la FSMA belge de prévenir la population. Si vous vous êtes également fait attraper dans un tel piège, n’hésitez pas à leur en faire part pour éviter à d’autres personnes de subir un sort similaire.

Dans tous les cas, il est conseillé non seulement de choisir un broker qui ne figure pas sur  la liste noire de l’AMF, mais également un site qui a plusieurs années d’expérience, à l’image d’un des géants de l’industrie comme 24Option, AnyOption ou OptionTime. Ces courtiers ont plusieurs années d’existence, cela prouve notamment qu’ils ont réussi à convaincre un grand nombre de traders. Si cela n’avait pas été le cas, ils auraient rapidement disparu.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*