Raspunsuri romana word academy cheats Raspunsuri Pixwords 3 litere Raspunsuri Pixwords 7 litere Raspunsuri Pixwords 10 litere Raspunsuri Pixwords 11 litere Raspunsuri Pixwords 14 litere
Market-Making en option binaire | Bourse en ligne
lundi , 18 décembre 2017
Binary Option Robot
Accueil » Actualité » Market-Making en option binaire

Market-Making en option binaire

Auteur :

L’option binaire est un marché assez spécial puisqu’il n’est pas électronique  (du moins, en Europe). Les échanges se sont en OTC, entre un client et un courtier en ligne. Quand l’investisseur intervient  sur le marché des options binaires, le broker prend une position inverse car il agit comme teneur de marché. A ce titre, le broker prend évidemment un énorme risque contre lequel il doit se prémunir.  C’est pourquoi tous les brokers régulés confient leurs positions à un Market-Maker d’option binaire.

Market Making option binaire

Market Making option binaire

Comment le market maker fixe le prix de l’option binaire

Le gérant d’une activité de Market Making collecte les ordres de plusieurs broker d’option binaire qui représentent de très nombreux investisseurs particuliers. La fixation de prix se fera sous l’égide du Market Maker : c’est lui qui donne le prix qu’il est prêt à débourser pour un rendement donné. Ce dernier fixera le prix qui assure à peu près l’équilibre de l’offre et de la demande. Dans le cas de l’option binaire, c’est le niveau de rendement qu’il adapte. Pareil, pour les options binaires One Touch ou Zone, c’est encore une fois le Market-Maker qui propose le niveau des seuils de déclenchement. Bien souvent, les positions des traders s’annulent entre elles, ce qui fait qu’il n’a pas à se couvrir des risques. Quand on sait qu’un courtier comme AnyOption a plus de 100.000 traders actifs sur un mois, on comprend rapidement les enjeux autour du Market Making d’option binaire.

La rémunération du broker d’options binaires classique comme OptionWeb ou TopOption est quant à elle basée sur le flux d’ordre qu’il transmet au Market Maker. Une commission au volume en quelque sorte. Contrairement à une idée répandue, les bénéfices du broker ne sont pas liés aux pertes des investisseurs. Bien au contraire, ils ont intérêt à ce que leur client fasse des bénéfices. Les investisseurs augmenteront ainsi le flux de transactions… et ainsi alimenteront le bonheur du broker !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*