Raspunsuri romana pixwordsgame.com Raspunsuri Pixwords 3 litere Raspunsuri Pixwords 5 litere Raspunsuri Pixwords 8 litere Raspunsuri Pixwords 11 litere Raspunsuri Pixwords 14 litere
Le trading d'option binaire chahuté au Luxembourg
samedi , 19 août 2017
Binary Option Robot
Accueil » Régulation » Le trading d’option binaire chahuté au Luxembourg

Le trading d’option binaire chahuté au Luxembourg

Auteur :

Le Luxembourg doit faire face ces derniers temps à un afflux de fraudes autour de l’option binaire. On se souvient notamment de l’arnaque Royal de Bank et Futurmarkets, deux sites illégaux domiciliés dans des paradis fiscaux et rattachés à Hello Binary. Ces derniers prétendaient avoir des locaux au Luxembourg et en Suisse, ce que les deux régulateurs locaux ont démenti à plusieurs reprises. Il aura fallu attendre de nombreux mois pour voir finalement ces deux sites de trading d’option binaire disparaître.

Option binaire Luxembourg

Option binaire Luxembourg

La CSSF Luxembourgeoise lutte contre ces fraudeurs

Entre temps, une nouvelle arnaque est venue déjouer les tours du régulateur luxembourgeois, la CSSF. En effet, les sites lfcota.org et lfcoex.lu se font maintenant passer pour deux régulateurs officiels du Luxembourg spécialisés sur les produits dérivés tels que les options et les futures. On peut largement imaginer qu’ensuite des courtiers illégaux démarchent par téléphone des locaux en leur prétendant avoir une régulation de la part de ces faux régulateurs, en les envoyant directement sur les sites en question. Comme vous le verrez par vous même, ces sites illégaux sont vraiment mal faits, et n’inspirent pas confiance. Néanmoins, leur nom de domaine (en .lu) est plutôt rassurant, mais méfiez-vous de l’arnaque !

Il faut rester extrêmement vigilant sur ce monde-là. Des arnaques arrivent en permanence et ne permettent pas d’avoir confiance en les marchés financiers. Avant de vous lancer dans l’activité, veillez bien à aller sur un site de régulateur pour vérifier que le broker que vous avez choisi est bel et bien autorisé. En France, l’AMF tient une liste noire de courtiers qui ne respectent pas la loi, mais qu’elle ne peut pas interdire. Ils sont donc à bannir de votre sélection. En attendant, les géants historiques comme OptionTime, OptionWeb ou 24Option sont des sites régulés qui ont traversé le temps et qui bénéficient d’une bonne réputation auprès de leurs traders.

Si vous voulez voir tous les derniers communiqués sur le site cssf.lu directement.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*